fr
Logo du Musée Granet
    • Exposition

    Sorel Etrog

    Sculptures et dessins

    Du 1er avril au 3 septembre 2023 à Granet XXe

    Targets (Study after Guernica) Sorel Etrog, 1969, Crayon graphite sur papier (153 x 365 cm), Estate Sorel Etrog, Toronto
    Sorel Etrog Photo DR

    C’est à l’occasion d’une visite de Jean Planque dans une collection parisienne que celui-ci s’arrêta longuement devant un dessin au fusain de Sorel Etrog en déclarant : « Voilà quelqu’un qui a quelque chose à dire. C’est fort, c’est habité.… ».

    Le collectionneur fut en effet immédiatement sensible à la violence douloureuse exprimée dans l’œuvre d’Etrog, mais sa mort survenue quelques mois plus tard l’empêcha de connaître d’autres aspects de l’œuvre de l’artiste canadien. Cependant, sensible à l’intérêt que lui avait porté Jean Planque, dont il venait à son tour de découvrir l’ampleur et la qualité de la collection, Sorel Etrog décida d’offrir à la Fondation Jean et Suzanne Planque plusieurs de ses sculptures et quelques dessins.

    Bien qu’elles n’aient pas été choisies par le collectionneur lui-même, ces œuvres s’insèrent pourtant avec une remarquable pertinence dans l’ensemble réuni par Jean Planque. Elles répondent en effet aux critères essentiels qui auront guidé ce dernier dans ses choix : rigueur du langage, vérité intérieure et invention. L’art de Sorel Etrog appartient pleinement à son temps, il est le reflet d’un homme que les drames du XXe siècle n’ont pas épargné mais que les réalités nouvelles, apparues avec la civilisation moderne, ne laissent pour autant jamais indifférent.

    L’exposition s’articule en deux temps : la première partieest consacrée à l’ensemble impressionnant dedessins qui sont nés de la rencontre de l’artiste avec une suite de gravures de Goya, puis avec la grande toile de Picasso Guernica. La série Targets en reprend ainsi la structure formelle et le thème, mais pour les transposer dans une langue personnelle où resurgissent rêves et obsessions d’un artiste engagé sans concessions dans la quête de sa vérité.Ces compositions, tracées avec frénésie au fusain,rappellent le drame vécu par l’artiste enfant lors des massacres perpétrés par les nazis contre la communauté juive de sa ville natale, Lași, en Roumanie.

    La seconde partie de l’exposition illustre la résilience possible d’une telle déchirure. avec l’évocation de thèmes plus paisibles tels que la danse, l’enfant et sa mère et une étonnante interprétation de Baigneuses d’après Cézanne. C’est qu’à la tragédie de son enfance, Etrog s’est efforcé toute sa vie de répondre par l’invention d’un motif formel, le link (le lien), métaphore de tous les conflits et séparations comme de leur nécessaire résolution. Mais ce motif traduit également cette obsession de l’équilibre qui est naturellement inscrite dans l’approche de tout sculpteur soucieux de résoudre les tensions qui existent entre la pesanteur retenant les corps au sol et leur aspiration à la verticalité. Sorel Etrog élabore ainsi ses figures autour de ce nœud gordien et en exalte toute la complexité dans des constructions mécaniques qui empruntent leur esprit au monde industriel afin de s’en approprier à la fois la grâce et l’efficacité.

    Une exposition de la Fondation Jean et Suzanne Planque.

    Sorel Etrog (1933-2014) est un artiste canadien d'origine roumaine. Principalement connu pour ses sculptures, il fut également peintre, dessinateur, illustrateur et écrivain.
    Télécharger la biographie de Sorel Etrog (pdf - 36 ko) (pdf - 40 ko)

    En images

    LA COLLECTION JEAN PLANQUE
    En 2011, la Fondation Jean et Suzanne Planque a déposé au musée Granet le fonds de Jean Planque (1910-1998), grand collectionneur suisse, constitué de quelque 300 peintures, dessins et sculptures depuis les impressionnistes et post-impressionnistes (Cézanne, Monet, Van Gogh, Degas) jusqu'aux artistes majeurs du XXe siècle tels Bonnard, Picasso, Braque, Léger, de Staël ou Dubuffet.
    Pour présenter l'essentiel de cette magnifique collection, le musée s'est agrandi dans la chapelle des Pénitents blancs, joyau de l'architecture aixoise du XVIIe siècle. Ce sont plus de 700 m2 d'espaces d'exposition supplémentaires qui sont ainsi offerts au public.
    En savoir plus

    Informations

    Lieu : Granet XXe, collection Jean Planque, chapelle des Pénitents blancs, place Jean-Boyer (haut de la rue du Maréchal-Joffre à Aix-en-Provence).
    Accès à l'exposition inclus dans le droit d'entrée au musée Granet.
    Horaires

    Les collections

    Toutes les collections

    Votre visite

    Vous êtes...

    Mon musée à la maison