fr
Logo du Musée Granet
    • Collection

    La chapelle des Pénitents blancs

    Se développant au XVIe siècle, dans le contexte des guerres de religion, les confréries de pénitents, sociétés laïques indépendantes, avaient pour principale vocation de remplir certains devoirs de dévotion et de charité.

    Née en 1563, dans la chapelle du couvent des Carmes (actuel passage Agard), la confrérie des Pénitents blancs fait construire sa nouvelle chapelle en 1654, sans doute sur les plans de l'architecte Pierre Pavillon. La construction s'achève au début du XVIIIe siècle.

    À la Révolution, la confrérie ayant disparu, la ville d'Aix devient propriétaire de la chapelle qui est alors utilisée comme magasin de fourrage pour l'armée.

    En 1817, la chapelle est mise à disposition de la confrérie des Pénitents blancs reconstituée. La municipalité récupère ensuite la chapelle pour y installer, de 1865 à 1878, une annexe du musée d'Aix (actuel musée Granet) afin d'y accueillir l'importante donation Bourguignon de Fabregoules.

    Paul Cézanne évoque la chapelle dans sa correspondance avec son ami Emile Zola : « Le père Gibert* du musée, m'ayant invité à visiter le Musée Bourguignon, j'y suis allé avec Basile, Marion et Valabrègue. » (Aix, octobre 1866)

    De 1880 à 1970, la chapelle accueille tour à tour une école communale, une école d'arts ménagers et une partie de l'école des Beaux Arts. Une extension du musée Granet est également évoquée.

    En 1971, la ville transforme la chapelle en centre des congrès puis la ferme en 2001 pour travaux de désamiantage.

    En 2007, un projet de réhabilitation voit le jour qui s'achève au printemps 2013 avec la réouverture de la chapelle et la présentation de la collection Jean Planque sous l'intitulé « Granet XXe ». Ce projet marque l'ambition de la Communauté du Pays d'Aix, en synergie avec la ville d'Aix-en-Provence, de doter le musée Granet de nouveaux espaces d'exposition à la mesure des chefs-d'œuvre qui lui sont confiés.

    Cette réalisation permet de dégager 700 m2 d'espaces d'exposition qui, ajoutés aux 4500 m2 existants portent aujourd'hui la surface d'exposition du musée Granet à 5200 m2.

    L'aspect de la chapelle est aujourd'hui particulièrement sobre et dépouillé, le bâtiment n'ayant conservé de son décor originel que les culs-de-lampe sculptés (art baroque) et les voûtes en croisée d'ogives.

    Les collections

    Toutes les collections

    Votre visite

    Vous êtes...

    Mon musée à la maison