Aix Antique, une cité en gaule du sud

Une exposition organisée en partenariat avec la Direction Archéologie de la ville d'Aix-en-Provence.

Exposition

Du 06 décembre 2014 au 03 mai 2015

  • avec
  • Aix en Provence
Amour contrit
Mosaïque à l'Amour contrit – Direction Archéologie de la ville d'Aix-en-Provence - @Photos P. Veysseyre, musée Saint-Romain-en-Gal

Première fondation romaine en Gaule, Aix-en-Provence a gardé peu de vestiges visibles de son passé antique. Elle fut pourtant une ville prospère, comme en témoignent, chaque jour, les vestiges exhumés.

Cette exposition dévoile, sur plus de 450 m2, les dernières découvertes de ce passé, dont la plupart sont encore inconnues du public, dressant ainsi le portrait de la cité d’Aquae Sextiae, fondée au IIe siècle avant Jésus-Christ. Elle propose également aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir les collections archéologiques conservées par le musée Granet.

on trouve les plus beaux pavements de mosaïques et de marbre, une série de peintures murales et de décors pariétaux marmoréens, et de très nombreux objets de la vie quotidienne

Ainsi, sont conjointement présentées les « belles œuvres », souvent glanées anciennement et parmi lesquelles se trouvent de riches documents épigraphiques et pièces de sculpture de la ville romaine, humbles ou spectaculaires et les découvertes faites lors des récentes fouilles.

Parmi les collections nouvellement constituées, on trouve les plus beaux pavements de mosaïques et de marbre, une série de peintures murales et de décors pariétaux marmoréens, et de très nombreux objets de la vie quotidienne.

Restituant chacun de ces objets dans leur contexte de l’époque -comme le ferait un archéologue-, cette exposition redonne ainsi vie à ses habitants et leurs activités, leurs pratiques cultuelles et religieuses et leur relation à la mort. Elle nous éclaire également sur les institutions municipales et les relations commerciales qui firent d’Aquae Sextiae une grande cité romaine du monde méditerranéen.

Première fondation romaine en Gaule, Aix-en-Provence a gardé peu de vestiges visibles de son passé antique