MANGROVES ET FORÊTS NUAGES D'AFRIQUE

PIERRE GRAZIANI

Exposition

Du 18 mars au 16 avril 2017

Pierre Graziani (né en 1932), Nous allons dormir dans ce soleil obscur de feuillages protecteurs © TC Campion
Pierre Graziani (né en 1932), Nous allons dormir dans ce soleil obscur de feuillages protecteurs © TC Campion

À travers une cinquantaine de tableaux et d’aquarelles, l’exposition « Mangroves et forêts nuages d’ Afrique » plonge dans l’univers fantasmagorique de l’artiste marseillais Pierre Graziani, né en 1932.

Après avoir appartenu au groupe surréaliste d’André Breton dans les années 1950, Pierre Graziani continue sa carrière à Paris, à New York et en Corse, avant de découvrir l’Afrique en 1980. Ses tableaux seront d’ abord influencés par le Sahara algérien. Puis, au cours de ses nombreux voyages, il découvre notamment le Mali, le Kenya, le Burundi, le Cameroun, avant de poser définitivement ses valises au Gabon, en 1983. Il vit aujourd’hui entre Paris et le Gabon. Son amour pour le continent africain s’exprime à travers ses œuvres colorées où la nature, luxuriante, leur donne une dimension spirituelle et parfois fantomatique.

Cette exposition transporte l’imaginaire du visiteur dans une végétation exubérante où les forces brutes du continent africain apparaissent. Des teintes sourdes, parfois lumineuses ou plus terreuses, forment des paysages où la nature reprend ses droits. Loin de la présence des hommes, ces mangroves abritent des esprits qui s’expriment aussi dans les tableaux de Pierre Graziani. C’est une plongée dans une nature primitive et sensuelle, où la matière même de la peinture incarne les motifs.  

La lumière s’enracine dans les entrailles du ciel et de la terre. Graziani le sourcier, lui donne le jour.
Andrée Chedid, 1976

En partenariat avec

  • http://fondation.total/fr

Horaires

Du 18 mars au 16 avril 2017
Du mardi au dimanche de 12h à 18h.
Fermeture hebdomadaire le lundi.

Tarifs

Droit d'entrée

Inclus dans le prix du billet d'entrée au musée Granet, site Saint-Jean de Malte et site Granet XXe, collection Jean Planque (chapelle des Pénitents blancs).