RENCONTRE DROIT & ART

ENTRE NORMES & SENSIBILITÉ : DROIT & MUSIQUE

Colloque organisé par le Laboratoire Interdisciplinaire de Droit des Médias et des Mutations Sociales de l'université d'Aix-Marseille (LID2MS).

Evénement

Vendredi 1er juillet de 8h45 à 19h30

Au-delà des questions juridiques récurrentes qui concernent la musique [droits des auteurs, des interprètes ; droit du travail; etc.] ou de l’utilisation que la musique fait du droit, notamment dans des œuvres à appui textuel et narratif, l’objet de ce colloque est d’envisager l’examen des rapports intrinsèques qui lient les deux domaines non seulement dans leurs aspects juridico-structurels mais aussi esthétiques, plastiques et ontologiques.

L’élargissement du concept de norme au-delà du droit, le dépassement de la confrontation entre normes et pratiques artistiques, la focalisation sur les pratiques productrices de normes ouvrent des pistes de recherche. Il y a lieu de s’interroger sur l’origine et la pratique des codifications, la question du sujet, la notion de hiérarchie, le rôle de la raison et les modes de rationalisation, qu’il s’agisse de les prolonger, de les infléchir ou de rompre avec eux. Les réflexions sur le genre entendu au sens large, les réponses fournies par le droit, le traitement des inégalités ou des différences existant entre hommes et femmes à travers l’exercice instrumental ou vocal, l’existence des droits et libertés, les approches émanant de l’histoire de l’art, de la littérature et des pratiques musicales (composition, interprétation) sont de nature à enrichir la réflexion.

Une attention particulière est accordée à la période qui s’étend de la Révolution - [1789 abolition des privilèges ; 1791 & 1793 apparition des droits de l’auteur en France] - à la fin du XIXe siècle marqué par la Convention de Berne (1886). C’est durant cette période que s’affinent les politiques publiques qui s’étendent de la gestion des salles à l’organisation de la censure, le cadre juridique des représentations musicales et de nouvelles problématiques posées par l’apparition des grands festivals et l’internationalisation des répertoires et des artistes.

Les interventions envisagent les problématiques attachées à la légitimité juridique des normes et des pratiques, aux rapports de la production symbolique et du droit, au mécénat, aux principes de sociabilité et de socialisation, les expressions du droit à travers les œuvres, les mises en scènes opératiques du droit.

Ce colloque est organisé sur deux jours : le 30 juin à la faculté de droit et de sciences politiques d'Aix-en-Provence, et le 1er juin au musée Granet (auditorium)

> DÉCOUVRIR LE PROGRAMME COMPLET

AVEC LA PARTICIPATION DE :
Bruno Ely
, conservateur en chef et directeur du musée Granet, Hervé Isar,  vice-président d’AMU chargé du patrimoine, directeur du LID2MS, Patricia Signorile, maître de conférences HDR, sciences de l’art- chercheur LID2MS, Marc Signorile, Dr HDR, musicologue, Marc Péna, professeur histoire du droit, AMU, Ugo Bellagamba, maître de conférence histoire du droit, université de Nice, Antoine Leca, professeur histoire du droit, AMU, Jahiel Ruffier-Meray, maître de conférence histoire du droit, université de Toulon, Rémi Venture, directeur du patrimoine, Saint-Rémy de Provence, Christian Bruschi, professeur histoire du droit, AMU, Jean-François Bregi, professeur histoire du droit, université de Nice, Valérie Michel-Faure, enseignante histoire de l'art, ESAD-TPM, Anatoly Kovler, professeur anthropologie du droit et des droits de l'homme, université de Moscou, Laurent Sermet, professeur droit public, IEP Aix-en-Pce, Jean-Philippe AGRESTI, vice-président au partenariat avec le monde socio-économique, professeur histoire du droit, AMU

Horaires

Vendredi 1er juillet de 8h45 à 19h30

Tarifs

Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles.